Le nazisme, l'apartheid et le droit : Quand l'injustice se fait loi par Raymond Spira

Le nazisme, l'apartheid et le droit : Quand l'injustice se fait loi

Titre de livre: Le nazisme, l'apartheid et le droit : Quand l'injustice se fait loi

Éditeur: Alphil éditions

ISBN: 2889300935

Auteur: Raymond Spira


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Raymond Spira avec Le nazisme, l'apartheid et le droit : Quand l'injustice se fait loi

Quel est le point commun entre un Juif allemand au temps du nazisme et un Noir sud-africain durant l'apartheid ? Dès leur conception, l'un et l'autre sont marqués pour la vie et le jour de leur naissance coïncide avec celui de leur condamnation. Le Juif parce qu'il n'est pas « aryen » et le Noir parce qu'il n'est pas Blanc. Telle est la loi de l'État raciste ! Cette discrimination raciale était le fruit d'un travail minutieux auquel se consacraient avec enthousiasme des milliers de juristes. Rien n'était laissé au hasard et les juges n'étaient pas les moins empressés à sévir contre les victimes de cette ségrégation. En Allemagne, un tribunal a jugé « qu'un Juif s'apprêtant à avoir des rapports avec une femme allemande ne peut se contenter des allégations de celle-ci sur sa prétendue ascendance juive. Il doit s'employer à obtenir des preuves écrites et satisfaisantes de son statut ». En Afrique du Sud, un juge devant lequel comparaissait une femme venant du Transkei qui séjournait illégalement au Cap et qui plaidait qu'elle allait mourir de faim dans ce bantoustan misérable, lui rétorqua : « Vous mourrez de faim au Cap. Vous pouvez aussi bien le faire chez vous ! » Alors que le virus du racisme continue à distiller son poison un peu partout dans le monde, ce récit documentaire relate deux expériences historiques d'État raciste, en s'attachant plus particulièrement au rôle des juristes. Appliqué sans réflexion critique, par conformisme ou simple routine, le positivisme juridique recèle un piège qui peut se révéler mortel pour ses victimes auxquelles est refusé ce qu'on nomme justement le secours de la loi. Se souvenir des errements du passé peut aider les faiseurs de lois et ceux qui les appliquent à déjouer ce traquenard. Né en 1937, Raymond Spira est avocat et ancien juge fédéral. Il est l'auteur de nombreuses publications juridiques et historiques, deux domaines qui se rejoignent dans ce récit susceptible d'intéresser un large public.